L'Internat des Orphelins de Hyjal

Le tableau de l'Orphelinat.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapître II : Un nouveau monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Chapître II : Un nouveau monde.   Ven 4 Nov - 12:34

La Fondation de Quel'Thalas (6800 ans avant Warcraft I)

Les hauts elfes, conduis par Dath'Remar, laissent Kalimdor derrière eux et affrontent les orages du maelström. Leurs flottes parcoururent les débris du monde pendant de longues années et ils découvrirent des mystères et des royaumes perdus pendant leur voyage. Dath'Remar, qui avait pris le nom de Sunstrider (ou 'celui qui marche le jour'), chercha des terres chargées de puissance sur lesquelles construire une nouvelle patrie pour son peuple.

Sa flotte atteint finalement les plages d'un royaume que les hommes appelleront plus tard Lordaeron. Progressant dans les terres, les hauts elfes fondèrent un campement dans les tranquilles Clairières Tirisfal. Après quelques années, beaucoup commencèrent a devenir fous. Il fut émis la théorie que quelque chose de démoniaque dormait sous cet endroit précis du monde, mais ces rumeurs ne furent jamais prouvées. Les hauts elfes défirent leur campement et voyagèrent plus loin vers le nord, vers d'autres terres chargées d'énergie.

Alors que les hauts elfes traversaient le terrain montagneux et accidenté de Lordaeron, leur voyage devint plus dangereux. Comme ils étaient radicalement séparé des énergies vitales du Puits d'éternité, beaucoup tombèrent malade sous le climat glacial ou moururent de faim. Le changement le plus troublant, cependant, étaient de ne plus être immortel et insensible aux éléments. Ils devinrent également plus petit et leur peau perdit sa teinte caractéristique violette. Malgré ces épreuves, ils purent rencontrer de nombreuses créatures merveilleuses qu'ils n'avaient jamais vu sur Kalimdor. Ils rencontrèrent également des tribus d'humains primitifs qui chassaient dans les forets séculaires. Mais la plus sinistre menace qu'ils connurent furent les rusés et voraces trolls de Zul'Aman.

Ces trolls couleur de mousse pouvaient régénérer des membres perdus et guérir de blessures physiques graves, ils montrèrent être une race barbare et malfaisante. L'empire Amani s'étendaient sur la plus grande partie nord de Lordaeron, et les trolls combattaient avec vigilance pour repousser les étrangers hors de leurs frontières. Les elfes développèrent une haine profonde pour les vicieux trolls et les tuaient a vue à la moindre occasion.

Après de longues années, les hauts elfes trouvèrent finalement une terre qui évoquait Kalimdor. Dans les profondeurs des forêts du nord du continent, ils fondèrent le royaume de Quel'Thalas et firent voeux de créer un empire qui éclipserait celui de leur cousins Kaldorei. Malheureusement ils découvrirent rapidement que Quel'Thalas avait été construite sur une antique cité que les trolls considéraient comme sacrée. Presque immédiatement, les trolls commencèrent à attaquer massivement le campement des elfes.

Les elfes obstinés, ne voulant pas abandonner leurs nouvelles terres, utilisèrent les magies qu'ils avaient tirées du Puits d'éternité et repoussèrent les trolls féroces. Sous le commandement de Dath'Remar, ils purent vaincre les armées d'Amani qui les dépassaient de 10 pour 1. Certains elfes conscients des anciens avertissements Kaldorei, sentirent que l'usage de la magie pouvait attirer l'attention de la Légion Ardente bannie. Ils décidèrent donc de masquer leurs terres à l'intérieur d'une barrière magique qui leur permettrait de travailler à leurs enchantements. Ils construisirent une série de Pierres Runiques en divers points autour de Quel'Thalas pour marquer les frontières de cette barrière. Les Pierres Runiques ne masquaient pas seulement la magie des elfes aux yeux des menaces extra-planétaires mais aidaient également à effrayer les trolls superstitieux.

Un moment s'écoula, Quel'Thalas devint un symbole éclatant de l'effort des elfes et de leur habilité magique. Ses splendides palais étaient bâtis dans le même style architectural que les anciens halls de Kalimdor et s'intégraient à la topographie naturelle de la terre. Quel'Thalas était devenue le joyau que les elfes avaient rêvé de créer. La Convocation de Silvermoon fut fondée en tant que pouvoir dirigeant de Quel'Thalas, bien que la dynastie Sunstrider garda un minimum de pouvoir politique. Constitué de sept parmi les plus grands seigneurs elfes, la Convocation travailla à protéger le territoire des elfes et ses habitants. Entourés par leur barrière protectrice, les hauts elfes demeurèrent indifférents aux anciennes mises en garde des Kaldoreis et continuèrent à utiliser la magie de manière flagrante pour tous les aspects de leur vie.

Pendant presque quatre cent ans, les hauts elfes vécurent paisiblement dans leur royaume retiré. Néanmoins, les vindicatifs trolls, ne se laissèrent pas si facilement vaincre. Ils complotèrent et manigancèrent dans les profondeurs de la foret en attendant que leurs armées grandissent. Finalement, une puissante armée troll chargea depuis l'ombre des forets et une nouvelle fois, tint siège aux tours brillantes de Quel'Thalas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapître II : Un nouveau monde.   Ven 4 Nov - 12:35

Arathor les guerres Trolls (2800 ans avant Warcraft I)

Alors que les hauts elfes se battaient pour leurs vies contre le puissant assaut des trolls, les nomades humains de Lordaeron, dispersés, se battaient pour consolider leur propres terres tribales. Les tribus de l'humanité naissante effectuaient des raids sur leurs campements réciproques avec peu d'attention pour l'union raciale ou l'honneur. Une tribu pourtant, connue comme les Arathis, prit conscience que les trolls étaient une trop grande menace pour être ignorée. Les Arathis désiraient rassembler toutes les tribus sous leur commandement pour opposer un front unifié contre les bandes trolls.

Pendant six ans, les rusés Arathis l'emportèrent en tactique et combat sur les tribus rivales. A chaque victoire, les Arathis offraient la paix et l'égalité aux peuples conquis ; ainsi, ils gagnaient la loyauté de ceux qu'ils avaient vaincus. La tribu Arathi absorba alors beaucoup de tribus disparates, et les rangs de son armées devinrent vastes. Confiant de pouvoir tenir tête aux bandes trolls ou même aux elfes secrets, les chefs de guerre Arathi décidèrent de construire une puissante ville-forteresse dans la région sud de Lordaeron. La ville-état, nommé Strom, devint la capitale de la nation Arathi, Arathor. Alors qu'Arathor prospérait, des humains de tout le vaste continent voyagèrent vers le sud pour trouver protection et sécurité à Strom.

Unies sous une seule bannière, les tribus humaines développèrent une culture forte et optimiste. Thoradin, le roi d'Arathor savait que les mystérieux elfes au nord étaient sous le siège constant des trolls mais refusa de risquer la sécurité de son peuple pour défendre des étrangers dont on ne savait rien. Plusieurs mois passèrent avant que la rumeur de la défaite des elfes commence à arriver du nord. Ce fut seulement quand des ambassadeurs épuisés venant de Quel'Thalas arrivèrent à Storm que Thoradin réalisa combien était grande la menace Troll.

Les elfes informèrent Thoradin que l'armée des trolls étaient vastes et qu'une fois qu'ils auraient détruit Quel'Thalas, ils commenceraient a attaquer les terres du sud. Les elfes désespérés, dans un besoin crucial d'une aide militaire, acceptèrent en hâte d'apprendre le maniement de la magie à certains humains sélectionnés en échange d'une assistance contre les bandes trolls. Thoradin, méfiant envers toute magie, accepta d'aider les elfes dans l'urgence. Presque immédiatement, des magiciens elfes arrivèrent à Arathor et commencèrent à enseigner les voies magiques à un groupe d'humains.

Les elfes découvrirent que bien que les humains fussent naturellement maladroits dans leur pratique de la magie, ils avaient également une effrayante affinité pour elle. Cent Hommes apprirent les toutes premières bases des secrets de la magie des elfes : rien de plus que l'absolu nécessaire pour combattre les trolls. Convaincus que les humains étaient prêts pour aider dans le conflit, les elfes quittèrent Strom et voyagèrent vers le nord aux cotés de l'armée du roi Thoradin.

Les armées elfes et humaines unies affrontèrent la marée des bandes trolls au pied de la Montagne Alterac. La bataille dura plusieurs jours, mais l'infatigable armée d'Arathor ne céda jamais un pouce de terrain devant l'assaut troll. Les seigneurs elfes jugèrent que le moment était venu de lâcher la puissance de leur magie sur leurs ennemis. Les cents magiciens humains et une multitude de sorciers elfes déchaînèrent la colère des cieux sur une armée troll en feu. Le feu élémentaire empêcha les trolls de régénérer leurs blessures et brûla leurs formes torturées au plus profond de leurs corps.

Alors que l'armée troll se débandait et essayait de fuir, l'armée de Thoradin les chargea et massacra jusqu'au dernier de ses soldats. Les trolls ne récupérèrent jamais de cette défaite et jamais plus de leur histoire, les trolls ne se levèrent comme une nation. Assuré que Quel'Thalas avait échappé à la destruction, les elfes firent une promesse de loyauté et d'amitié envers la nation d'Arathor et à la lignée de son roi, Thoradin. Les humains et les elfes allaient développer une paix pour les millénaires à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapître II : Un nouveau monde.   Ven 4 Nov - 12:37

Les Gardiens de Tirisfal (2700 ans avant Warcraft I)

Sans les trolls dans les terres du nord, les elfes de Quel'Thalas tendirent leurs efforts à la reconstruction de leur glorieuse patrie. Les armées victorieuses d'Arathor rentrèrent dans les terres du sud. La société humaine d'Arathor grandit et prospéra ; Cependant, Thoradin, ayant peur que son royaume se divise s'il devenait trop étendu, maintint Strom comme centre de l'empire Arathorien. Après plusieurs années de croissance et de commerce, le puissant Thoradin mourut de vieillesse, laissant la jeune génération d'Arathor étendre l'empire au delà des terres de Strom.

Les cents mages qui avaient appris la magie des elfes, développèrent leurs pouvoirs et étudièrent les disciplines mystiques de la composition des sorts plus en détail. Ces mages, initialement choisis pour leur forte volonté et leur esprit noble, avaient toujours pratiqué la magie avec prudence et responsabilité ; cependant, ils passèrent leurs secrets et pouvoirs à une nouvelle génération qui n'avait pas idée de la dureté de la guerre ou de la nécessité de retenu. Ces jeunes magiciens commencèrent a pratiquer la magie pour des profits personnels plutôt que par devoir envers leurs concitoyens.

Comme l'empire grandissait et s'étendait sur de nouvelles terres, les jeunes magiciens se dispersèrent également vers le sud. Utilisant leurs pouvoirs mystiques, les magiciens protégèrent leurs frères des créatures sauvages ce qui rendu possible la construction de nouvelles villes-état dans les étendues inhabitées. Cependant alors que leurs pouvoirs grandissaient, les magiciens devinrent de plus en plus prétentieux et isolés du reste de la société.

Dalaran, la deuxième ville-état Arathorienne fut fondée dans les terres au nord de Strom. Beaucoup de magiciens novices quittèrent le confinement de Strom et voyagèrent vers Dalaran, ou ils espéraient pouvoir utiliser leur magie avec plus de liberté. Ces magiciens utilisèrent leur compétence pour construire les tours enchantées de Dalaran et fêtèrent la poursuite de leurs études. Les citoyens de Dalaran tolérèrent les actions des magiciens et bâtirent une économie très actives sous la protection de ceux-ci. Cependant alors que de plus en plus de magiciens exerçaient leur art, la structure de la réalité autour de Dalaran commença à s'affaiblir et à se déchirer.

Les sinistres agents de la Legion Ardente, qui avaient été bannis quand le Puits d'éternité s'était effondré, furent attirés par les incantations inconsidérées des magiciens de Dalaran. Bien que ces démons relativement faibles n'apparurent pas en force, ils jetèrent une confusion considérable dans les rues de Dalaran. La plupart de ces apparitions démoniaques étaient isolées et les dirigeants Mageocrates firent leur possible pour qu'elles restent cachées au public. Les magiciens les plus puissants furent envoyés pour capturer les démons fugitifs, mais ils se trouvèrent souvent complètement dépassés par les agents solitaires de la puissante Legion.

Après un mois, les paysans superstitieux commencèrent à suspecter que leurs dirigeants sorciers leur cachaient quelque chose de terrible. Des rumeurs de révolution commencèrent à se propager dans les rues de Dalaran alors qu'une population paranoïaque s'interrogeait sur les buts et les pratiques des magiciens qu'ils avaient autrefois admirés. Les Mageocrates, ayant peur que les paysans se révoltent ou que Stom prennent des mesures contre eux, se tournèrent vers les seules personnes qu'ils pensaient pouvoir comprendre leur problème particulier : les elfes.

Après avoir entendu la nouvelle des Mageocrates concernant les activités démoniaques à Dalaran, les elfes dépéchèrent rapidement leurs plus puissants sorciers sur les terres des humains. Les sorciers elfes étudièrent les courants d'énergie dans Dalaran et établirent des rapports détaillés sur toutes les activités démoniaques qu'ils trouvèrent. Ils conclurent que bien qu'il n'y eut que quelques démons dans le monde, la Légion elle même demeurerait une terrible menace aussi longtemps que les humains continueraient à utiliser les forces magiques.

Le conseil de Silvermoon qui dirigeait les elfes de Quel'Thalas, conclut un pacte secret avec les seigneurs Mageocrates de Dalaran. Les elfes racontèrent aux Mageocrates l'histoire de l'antique Kalimdor et de la Légion Ardente, une histoire qui menaçait toujours le monde. Ils apprirent aux humains que tant qu'ils utiliseraient la magie, ils devraient protéger la population des agents malveillants de la Légion. Les Mageocrates proposèrent d'investir un unique champion mortel de leurs pouvoirs combinés afin de mener une guerre secrète et sans fin contre la Légion. Il était souligné que la majorité de l'humanité ne connaîtrait rien de l'existence des Gardiens ou de la menace de la Légion par peur qu'ils ne se soulèvent dans la peur et la paranoïa. Les elfes acceptèrent la proposition et fondèrent une société secrète qui se chargerait de la sélection des Gardiens et les aiderait à contenir la montée du chaos dans le monde.

La société tint ses réunions secrètes dans les ombres des Clairières Tirisfal, où les hauts elfes s'étaient établis la première fois en Lordaeron. Ils nommèrent donc cette secte secrète les Gardiens de Tirisfal. Les champions mortels choisis pour être Gardiens étaient imprégnés de pouvoirs magiques incroyables à la fois elfiques et humains. Bien qu'il n'y ait qu'un Gardien à la fois, ils possédaient de tels pouvoirs qu'il pouvait combattre d'une seule main les agents de la Légion où qu'ils soient repérés dans le monde. Le pouvoir du Gardien était tel que seul le Conseil de Tirisfal était autorisé à choisir un successeur potentiel au rôle de Gardien. Dès qu'un Gardien devenait trop vieux ou fatigué de la guerre contre le chaos, le Conseil choisissait un nouveau champion, et sous certaines conditions, canalisait cérémonieusement le pouvoir du Gardien dans un nouvel agent.

Alors que les générations passaient, les Gardiens défendaient la masse de l'humanité de la menace invisible de la Légion Ardente à travers les terres d'Arathor et de Quel'Thalas. Arathor grandit et prospéra alors que l'usage de la magie se propageait à travers l'empire. Pendant ce temps, les Gardiens gardait un oeil attentif sur les signes d'activité démoniaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapître II : Un nouveau monde.   Ven 4 Nov - 12:38

Ironforge – le Réveil des Nains (2500 ans avant Warcraft I)

Dans les temps anciens, après que les Titans eurent quitté Azeroth, leurs enfants, connus comme les « êtres de Terre », continuèrent à façonner et surveiller les recoins profonds du monde. Les êtres de Terre ne s'occupaient pas du tout des affaires des races habitant la surface et souhaitaient uniquement rejoindre les profondeurs sombres de la terre.

Quand le monde s'effondra sous l'implosion du Puits d'Eternité, les êtres de Terre furent profondément affectés. Titubant sous la douleur de la terre elle même, les êtres de Terre perdirent une grande part de leur identité et s'enfermèrent dans les chambres de pierre où ils avaient été créés. Uldaman, Uldum, Ulduar ... étaient les noms des antiques villes des Titans où les êtres de Pierre avaient pris forme. Enterrés profondément sous la terre, les êtres de Terre dormirent pendant presque huit cent ans.

Bien qu'on n'en connaisse pas la raison, les êtres de Terre enfermés à Uldaman s'éveillèrent du sommeil qu'ils avaient choisi. Ces êtres de Pierre trouvèrent qu'ils avaient significativement changé pendant leur hibernation. Leurs enveloppes rocailleuses s'était adoucies pour devenir une peau lisse et leurs pouvoirs sur la pierre et la terre s'étaient affaiblis. Ils étaient devenus des créatures mortelles.

S'appelant eux mêmes les Nains, les derniers êtres de Terre quittèrent les halls d'Uldaman pour s'aventurer dans le monde en éveil. Encore engourdis par la sécurité et les merveilles des lieux profonds, ils trouvèrent un vaste royaume sous la plus grande montagne du monde. Ils nommèrent cet endroit Khaz Modan, « la Montagne de Khaz », en l'honneur de leur créateur Titan Khaz'goroth. Construisant un autel pour leur père Titan, les nains créèrent une imposante forge au coeur de la montagne. La ville qui grandit autour de cette forge s'appela donc Ironforge.

Les nains, fascinés par nature par la taille des gemmes et de la pierre, s'établirent pour miner les alentours de la montagne à la recherche de richesses et de minéraux précieux. Heureux de leur travail souterrain, les nains restèrent isolés des affaires de leurs voisins habitants la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapître II : Un nouveau monde.   Ven 4 Nov - 12:39

Les Sept Royaumes (1200 ans avant Warcraft I)

Strom continua d'agir comme le carrefour central d'Arathor, mais comme ce fut le cas pour Dalaran, beaucoup de nouvelles villes-état émergèrent sur le continent de Lordaeron. Gilneas, Alterac ans Kul Tiras furent les premières villes à apparaître et bien qu'elles aient chacune leurs propres coutumes et activités commerciales, elles se pliaient toutes à l'autorité unifiée de Strom.

Sous la surveillance vigilante de l'Ordre de Tirisfal, Dalaran devint le lieux de prédilections d'apprentissage pour les magiciens. Les Mageocrates qui dirigeaient Dalaran fondèrent le Kirin Tor, une secte spécialisée qui était chargée de cataloguer et de rechercher chaque sort, artefact et objet magique connu de l'humanité.

Gilneas et Alterac devinrent de forts soutiens pour Storm et développèrent de puissantes armées qui explorèrent Khaz Modan, les terrains montagneux du sud. Ce fut à cette période que les humains rencontrèrent les antiques nains pour la première fois et voyagèrent jusqu'aux villes souterraines d'Ironforge. Les humains et les nains partagèrent beaucoup de secrets sur la fonte du métal et l'ingénierie et découvrirent un amour commun pour la bataille et l'art de raconter.

La ville-état de Kul Tiras, construite sur une grande île au sud de Lordaeron, développa une économie prospère basée sur la pêche et les activités maritimes. Au fil du temps, Kul Tiras bâtit une puissante flotte de navires marchands qui naviguaient à travers le monde connu à la recherche de biens exotiques à échanger et à vendre. Alors pourtant que l'économie d'Arathor florissait, ses plus puissants éléments commencèrent à se disloquer.

A cette période, les seigneurs de Strom pensèrent déplacer leurs biens vers les terres luxuriantes du nord de Lordaeron en laissant derrière eux les terres arides du sud. Les héritiers du roi Thoradin, les derniers descendants de la lignée Arathi, argumentèrent que Strom ne devait pas être abandonnée et s'attirèrent le désaccord de la plus grande partie des citoyens qui étaient désireux de partir. Les seigneurs de Strom, cherchant à trouver la pureté et l'épanouissement dans le nord sauvage, décidèrent de quitter leur ancienne ville. Loin au nord de Dalaran, les seigneurs de Strom, construisirent une nouvelle ville-état qu'ils appelèrent Lordaeron. Le continent entier prit le nom de cette cité. Lordaeron devint une Mecque pour les voyageurs religieux et pour tous ceux qui cherchaient la paix intérieur et la sécurité.

Les descendants des Arathis, étant restés entre les murs croulants de l'antique Strom, décidèrent de voyager vers le sud, au delà des montagnes de Khaz Modan. Leur voyage prit fin après de longues saisons, et ils s'établirent au nord du continent qu'ils nommèrent Azeroth. Dans une vallée fertile, ils fondèrent le royaume de Stormwind qui devint rapidement une puissance indépendante.

Les quelques guerriers laissés dans Strom décidèrent de rester et de garder les murs anciens de leur ville. Strom n'était plus le centre de l'empire mais elle développa une nouvelle nation connue comme Stromgarde. Bien que chaque ville-état devint prospère, l'empire d'Arathor s'était réellement désintégré. Comme chaque nation développait ses propres coutumes et croyances, elles devinrent de plus en plus séparées les unes des autres. La vision d'une humanité unifiée du roi Thoradin avait fini par disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapître II : Un nouveau monde.   Ven 4 Nov - 12:40

Aegwynn et la Chasse des Dragons (823 ans avant Warcraft I)

Tandis que les politiques et les rivalités des Sept nations humaines s'enlisaient et s'affaiblissaient, la ligne des Gardiens gardait sa vigilance constante contre le chaos. Il y eut beaucoup de Gardiens au cours des années, mais un seul conservait les pouvoirs magiques de Tirisfal. L'une des dernières Gardiennes s'est distinguée comme une puissante guerrière dans le combat contre les ténèbres. Aegwynn,une redoutable fille humaine gagna l'approbation de l'Ordre et reçut le manteau de Gardien. Aegwynn oeuvra avec vigueur à la chasse et l'éradication des démons où qu'elle les découvre, mais elle mis souvent en doute l'autorité du Conseil de Tirisfal dominé par les mâles. Elle pensait que les elfes anciens et les sages humains qui présidaient le conseil avaient une vision trop rigide et n'allaient pas assez de l'avant pour mettre une fin définitive au conflit contre le chaos. Impatiente dans les longues discussions et les débats, elle se languissait de montrer sa valeur à ses pairs et à ses supérieurs, il en résultait qu'elle choisissait souvent le courage au lieu de la sagesse dans les situations critiques.

Alors que sa maîtrise du pouvoir cosmique de Tirisfal augmentait, Aegwynn devint consciente que de nombreux démons rodaient dans les terres glaciaires du nord, sur le continent de Northrend. Voyageant vers ce nord lointain, Aegwynn traqua les démons dans les montagnes. Là, elle découvrit que les démons chassaient un des derniers vol de dragons et drainait le pouvoir magique de ces antiques créatures. Les puissants dragons qui avaient fui l'avancée constante des sociétés mortelles se trouvèrent acculés par la magie sombre de la Légion. Aegwynn attaqua les démons et, avec l'aide des nobles dragons, les éradiqua. Alors que le dernier démon était banni du monde mortel, un grand orage éclata à travers le nord. Un visage énorme et sombre apparu dans le ciel de Northrend. Sargeras, le roi démon et seigneur de la Légion Ardente, apparut devant Aegwynn en se hérissant d'énergie infernales. Il informa la jeune Gardienne que les heures de Tirisfal étaient comptées et que le monde allait s'incliner devant l'assaut de la Légion.

La fière Aegwynn, croyant être de taille face au dieu menaçant, déchaîna ses pouvoirs contre l'avatar de Sargeras. Avec une facilité déconcertante, Aegwynn martela le seigneur démon avec ses pouvoirs et réussit à tuer son enveloppe physique. Craignant que l'esprit de Sargeras ne perdure, la naïve Aegwynn enferma les restes de l'enveloppe charnelle dans l'un des anciens halls de Kalimdor qui avait été entraîné au fond de la mer quand le Puits d'Eternité s'était effondré. Aegwynn ne sut jamais qu'elle avait agit exactement comme Sargeras l'avait prévu. Elle avait, sans le savoir, scellé le destin du monde mortel, car Sargeras, au moment de sa mort corporelle, avait transféré son esprit dans le corps affaibli d'Aegwynn. Caché de la jeune Gardienne, Sargeras resta dans les plus sombres recoins de son âme pendant de longues années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapître II : Un nouveau monde.   Ven 4 Nov - 12:41

La Guerre des Trois Marteaux

Les nains d'Ironforge vécurent en paix pour de longs siècles. Toutefois, leur société devint trop grande dans les murs de leur cités sous la montagne. Bien que le Grand Roi, Modimus Anvilmar, régna sur tous les nains avec justice et sagesse, trois puissantes factions se développèrent dans la société naine.

Le clan Bronzebeard, dirigé par le Thane Madoran Bronzebeard, soutenait le Roi et apparaissait comme les défenseurs traditionnels de Ironforge. Le clan Wildhammer, mené par le Thane Khardros Wildhammer, habitait les collines et les plaines autour du pied de la montagne et cherchait a gagner plus d'influence sur la cité. La troisième faction, le clan Dark Iron, était dirigée par le thane-sorcier Thaurissan. Les Dark Iron se cachaient dans les ombres les plus profondes sous la montagne et complotaient à la fois contre les Bronzebeard et les Wildhammer.

Pour un temps, les trois factions maintinrent une paix fragile, mais les tensions apparurent lorsque le Roi Anvilmar mourut de vieillesse. Les trois clans se firent la guerre pour le contrôle d'Ironforge. La guerre civile entre les nains fit rage sous la terre pour de nombreuses années. Finalement, les Bronzebeards, qui disposaient de l'armée la plus importante, bannirent les Dark Iron et les Wildhammers de sous la montagne.

Khardros et ses guerriers Wildhammer voyagèrent vers le nord a travers la porte de Dun Algaz, et fondèrent leur propre royaume dans les lointains pics de Grim Batol. Là, les Wildhammers prospérèrent. Thaurissane et ses Dark Iron ne se laissèrent pas non plus abattre. Humiliés et enragés par leur défaite, ils jurèrent vengeance contre Ironforge. Menant son peuple loin dans le sud, Thaurissan fonda une cité (à laquelle il donna son nom) dans les magnifiques monts Redridge. La prospérité et les temps passant n'apaisèrent que faiblement la rancoeur des Dark Iron envers leurs cousins. Thaurissan et sa femme sorcière, Modgud, lancèrent un assaut contre Ironforge et Grim Batol. Les Dark Iron avaient pour but de régner sur tout Khaz Modam.

Les armées des Dark Iron attaquèrent les forteresses de leurs cousins et furent bien prêt de l'emporter sur les deux royaumes. Toutefois, Madoran Bronzebeard et son clan finirent par remporter une victoire décisive contre l'armée magique de Thaurissan. Thaurissan et ses serviteurs s'enfuirent pour se mettre a l'abri dans leur propre cité, sans savoir les évènements qui se produisaient à Grim Batol, où l'armée de Modgud n'avait pas eu plus de succès face à Khardros et à ses guerriers Wildhammer.

Comme elle affrontait les guerriers ennemis, Modgud utilisa ses pouvoirs pour semer la peur dans leur coeur. Les ombres se déplaçaient suivant ses ordres, et des choses sombres remontèrent des profondeurs de la terre pour frapper les Wildhammers dans leurs propres murs. Finalement, Modgud passa les défenses ennemies et mena le siège au coeur de la forteresse. Les Wildhammers se défendirent désespérément, Khardros lui-même se dégageant de la masse de ses ennemis pour abattre la reine sorcière. Leur Reine tombée, les Dark Irons s'enfuirent devant la furie des Wildhammers. Ils s'enfuyaient vers leurs forteresses du sud, quand ils tombèrent sur les armées d'Ironforge, venues à la rescousse de Grim Batol. Ecrasées entre les deux armées, les forces restantes des Dark Iron furent détruites.

Les forces combinées d'Ironforge et de Grim Batol se tournèrent alors vers le sud, avec l'intention de détruire Thaurissan et les Dark Iron une fois pour toutes. Ils n'allèrent pas loin avant que la fureur de Thaurissan ne se manifeste sous la forme d'un sort aux proportions cataclysmiques. Cherchant à appeler un serviteur surnaturel pour assurer sa victoire, Thaurissan réveilla les anciens pouvoirs endormis sous la terre. A sa surprise, et finalement sa perte, la créature qui apparut était plus terrible que tous les cauchemars qu'il avait imagines.

Ragnaros, le Seigneur du Feu, seigneur immortel des élémentaires de feu, avait été banni par les Titans quand le monde était jeune. Maintenant, libéré par l'appel de Thaurissan, Ragnaros se déchaîna. La renaissance apocalyptique de Ragnaros secoua les monts Redridge et créa un volcan rugissant au centre de la dévastation. Le volcan, connu comme la spire Blackrock, était bordé au nord par les Gorges Desséchées et au sud par les Plaines Brulantes. Bien que Thaurissan fut tué par les forces qu'il avait déchaînées, ses survivants furent réduits en esclavage par Ragnaros et ses élémentaires. Ils demeurent toujours dans la Spire.

Témoins de l'horrible dévastation et des flammes qui s'échappaient des montagnes du sud, les rois Madhoran et Khardros arrêtèrent leurs armées et retournèrent en hâte vers leurs royaumes, ne voulant pas affronter la colère fantastique de Ragnaros.

Les Bronzebeards retournèrent à Ironforge et reconstruisirent leur glorieuse cité. Les Wildhammers aussi retournèrent à Grim Batol. Toutefois, la mort de Modgud avait laissé une malédiction sur la forteresse de la montagne, et les Wildhammers ne purent y habiter de nouveau. Ils furent peinés de la perte de leur foyer. Le Roi Bronzebeard leur offrit un endroit où vivre aux alentours de Ironforge, mais les Wildhammers refusèrent. Khardros mena son peuple au nord, vers les terres de Lordaeron. S'installant dans les forêts luxuriantes du Hinterlands, les Wildhammers créèrent la cité de Aerie Peak, où ils se rapprochèrent de la nature et plus particulièrement des puissants griffons de la région.

Cherchant a maintenir leurs relations et à commercer avec leurs cousins, les Nains d'Ironforge construisirent deux arches massives pour combler le fosse entre Khaz Modam et Lordaeron. Soutenus par leurs échanges, les deux royaumes prospérèrent. après la mort de Madoran et de Khardros, leurs enfants élevèrent deux grandes statues à la mémoire de leurs pères. Les deux statues monteraient la garde sur la passe qui menait aux terres du sud, devenues volcaniques de par la présence de Ragnaros. Elles serviraient d'avertissement à tous ceux qui voudraient attaquer les royaumes nains et rappelleraient à tous le prix payés par les Dark Irons pour leurs crimes.

Les deux royaumes restèrent proches pour quelques années, mais les Wildhammers avaient beaucoup changé, après les horreurs qu'ils avaient vues a Grim Batol. Ils prirent l'habitude de vivre a la surface, sur les pentes de l'Aerie Peak, au lieu de creuser un vaste royaume sous la montagne. Cette différence finit par séparer les deux clans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapître II : Un nouveau monde.   Ven 4 Nov - 12:42

Le Dernier Gardien

La gardienne Aegwynn gagna en pouvoir au cours des ans et utilisa les énergies de Tirisfal pour allonger grandement sa vie. Croyant stupidement avoir battu Sargeras pour de bon, elle continua a protéger le monde des serviteurs du roi démon pour presque neuf cent ans. Toutefois, le Conseil de Tirisfal décida finalement que son rôle de Gardienne arrivait a sa fin. Le Conseil lui ordonna de retourner a Dalaran pour qu'ils puissent choisir un nouveau successeur pour les pouvoirs du Gardien. Mais Aegwynn, toujours méfiante envers le Conseil, résolut de choisir son propre successeur.

Fière, Aegwynn prévoyait de donner naissance à un fils à qui elle transmettrait ses pouvoirs. Elle n'avait nulle intention de permettre au Conseil de Tirisfal de manipuler son successeur comme ils avaient essayé de la manipuler. Voyageant vers le sud d'Azeroth, Aegwynn trouva l'homme parfait pour être le père de son enfant : un magicien humain particulièrement doué du nom de Nielas Aran. Aran était le conseiller du roi d'Azeroth. Aegwynn séduisit le magicien et conçut un enfant de lui. L'affinité naturelle de Nielas pour la magie influencerait fortement l'enfant et aurait une importance considérable dans les choix tragiques que celui-ci ferait plus tard. Le pouvoir de Tirisfal fut aussi implanté dans l'enfant, même s'il ne devait se révéler que lorsqu'il aurait atteint sa maturité physique.

Le temps passa et Aegwynn donna naissance à son fils dans un lieu reculé. Nommant l'enfant Medivh, ce qui signifie 'gardien des secrets' en haut elfe, Aegwynn crut que l'enfant pourrait grandir pour devenir le futur gardien. Malheureusement, l'esprit maléfique de Sargeras, qui était resté caché en elle, avait possédé l'enfant sans défense avant même sa naissance. Aegwynn n'avait aucune idée que le nouveau Gardien était déjà possédé par son plus grand ennemi.

Certaine que son enfant était en bonne santé, Aegwynn confia le jeune Medivh à la cour d'Azeroth et le laissa aux soins de son père. Elle erra alors à travers les terres sauvages et se prépara a passer dans l'après-vie qui l'attendait. Medivh grandit pour devenir un garçon fort et n'avait aucune idée du pouvoir hérité de Tirisfal.

Sargeras patientait en attendant que le pouvoir du garçon se révèle. Quand Medivh atteint son adolescence, il était devenu extrêmement populaire en Azeroth pour ses prouesses en magie et il partait souvent a l'aventure avec ses deux amis : Llane, le prince d'Azeroth et Anduin Lothar, l'un des derniers descendants de la lignée des Arathi. Les trois garçons faisaient constamment des bêtises dans le royaume, mais étaient appréciés par le peuple.

Quand Medivh atteint l'âge de 14 ans, le pouvoir contenu en lui s'éveilla et se confronta a l'esprit malin de Sargeras qui attendait au fond de son âme. Medivh tomba dans un état catatonique qui dura de nombreuses années. Quand il s'éveilla de son coma, il s'aperçut qu'il était devenu adulte et que ses amis, Llane et Anduin étaient devenus les gouvernants d'Azeroth. Bien qu'il souhaita utiliser ses fantastiques pouvoirs pour protéger son pays, l'esprit sombre de Sargeras pervertit ses pensées et ses émotions à des fins maléfiques.

Sargeras prit possession de Medivh, car il savait que la seconde invasion du monde approchait et que le dernier Gardien serait le déclencheur de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapître II : Un nouveau monde.   Aujourd'hui à 16:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapître II : Un nouveau monde.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Digimon RPG: L'Aube du Nouveau Monde
» site: la conquete du nouveau monde.
» Mon projet mine "Le Nouveau Monde"
» conquète du nouveau monde
» Nouveau monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Internat des Orphelins de Hyjal :: les Orphelins de Hyjal :: L'histoire-
Sauter vers: