L'Internat des Orphelins de Hyjal

Le tableau de l'Orphelinat.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre I : Les mythes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:45

Les Titans et la Création de l'Univers

Nul ne sait exactement comment l'univers est apparu. Certains disent qu'une explosion cosmique catastrophique a envoyé un nombre infini de mondes tournoyer dans l'espace de la Grande Obscurité - des mondes qui porteraient un jour des formes de vie d'une merveilleuse et terrible diversité. D'autres croient que l'univers fut crée comme un tout par une unique entité toute puissante. Bien que les origines exactes de cet univers chaotique restent inconnues, il est sûr qu'une race d'êtres puissants apparut pour apporter la stabilité aux différents mondes et assurer un futur pour les êtres qui suivraient leurs pas.

Les Titans, des dieux colossaux à la peau métallique, venus des coins reculés du cosmos, exploraient l'univers nouveau-né et se mettaient a travailler sur les mondes qu'ils rencontraient. Ils dessinaient les mondes en élevant de hautes montagnes et en creusant de vastes mers. Ils créaient des cieux et des atmosphères. Le but de leur plan éternel était de créer l'ordre a partir du chaos. Ils investirent de pouvoir des races primitives pour prendre soin de leur oeuvre et maintenir l'intégrité de leurs mondes.

Dirigés par une secte élitiste connue comme le Panthéon, les Titans amenèrent l'ordre à des centaines de millions de mondes à travers la Grande Obscurité pendant les premiers âges de la création. Le Panthéon, bénéfique, qui cherchait à protéger ces mondes ordonnés, restait vigilant face à la menace des entités maléfiques extra-dimensionnelles du Néant Distordu. Le Néant, une dimension éthérée de magie chaotique qui connectait les myriades de mondes de l'univers, était le siège d'un nombre immense de créatures maléfiques, démoniaques qui cherchaient seulement à détruire la vie et à dévorer les énergies de l'univers vivant. Incapables de supporter le mal ou la corruption sous aucune forme, les Titans cherchaient un moyen d'en finir avec la menace constante des démons.


Dernière édition par le Ven 4 Nov - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:49

Sargeras et la Trahison

Le temps passant, les démons trouvèrent un chemin vers le monde des Titans depuis le Néant Distordu, et le Panthéon désigna son plus grand guerrier, Sargeras, comme sa première ligne de défense. Noble géant de Bronze, Sargeras accomplit sa tâche pour d'innombrables millénaires, recherchant et détruisant ces démons partout où ils les rencontraient. A travers les âges, Sargeras rencontra deux puissantes races de démons, chacune cherchant à gagner du pouvoir et à dominer l'univers physique.

Les Eredars, une race insidieuse de sorciers démoniaques, utilisaient leur magie démoniaque pour envahir et mettre en esclavage nombre de mondes. Les races indigènes de ces mondes étaient modifiées par les pouvoirs maléfiques des Eredars et transformées elles-mêmes en démons. Bien que les pouvoirs presque infinis de Sargeras fussent largement suffisant pour détruire les vils Eredars, il était grandement troublé par la corruption des créatures et par la toute puissance du mal. Incapable de supporter une telle dépravation, le grand Titan commença à tomber dans une dépression. Malgré son mal-être, Sargeras débarrassa l'univers des sorciers en les enfermant dans un recoin du Néant distordu.

Pendant que sa confusion et sa détresse grandissait, Sargeras dut faire face à un autre groupe tentant de détruire l'ordre des Titans : les Nathrezims. Cette sombre race de démons vampiriques (connus aussi comme les seigneurs de l'effroi) conquirent de nombreux mondes, possédant leurs habitants et les poussant vers l'obscurité. Les seigneurs de l'effroi poussaient des nations entières a s'affronter en les manipulant, les faisant se haïr et détruisant leurs confiances. Encore une fois, Sargeras défit les Nathrezims facilement, mais leur corruption l'affecta fortement.

Comme le doute et le désespoir l'emportait sur la raison de Sargeras, il perdit toute foi, non seulement en sa mission, mais aussi dans la vision qu'avaient les Titans d'un monde ordonné. Finalement, il en vint à croire que le concept d'ordre était en soi une folie, et que le chaos et la dépravation étaient les seuls buts à atteindre dans cet univers sombre. Ses camarades Titans essayèrent de le persuader qu'il faisait erreur et de calmer ses émotions, mais il ignora leur vision optimiste comme si elle n'était qu'une illusion. Quittant leurs rangs pour toujours, Sargeras partit pour trouver sa propre place dans l'univers. Bien que le Panthéon soit attristé de son départ, les Titans n'auraient jamais pu prévoir jusqu'où leur frère perdu irait.

Quand la folie de Sargeras finit de consumer les derniers vestiges de son esprit courageux, il se mit a croire que les Titans eux-mêmes étaient responsables de la faillite de la création. Décidant, pour finir, de détruire leur oeuvre à travers l'univers, il souhaita former une armée invincible qui embraserait l'univers physique.

Même la forme titanesque de Sargeras se modifia de par la corruption qui pourrissait son coeur autrefois noble. Ses cheveux, ses yeux et sa barbe se transformèrent en flammes et sa peau de bronze se détacha pour révéler une fournaise de haine.

Dans sa fureur, Sargeras détruisit les prisons des Eredars et des Nathrezims et libéra les démons. Ces créatures se prosternèrent devant la rage du Titan noir et offrirent de le servir de leur manière maléfique. Des rangs des puissants Eredars, Sargeras choisit deux champions pour commander son armée démoniaque. Kil'Jaeden le Trompeur fut choisi pour rechercher les races les plus sombres de l'univers et les enrôler dans l'armée de Sargeras. Le second champion, Archimonde, fut choisi pour mener les grandes armées de Sargeras à la bataille contre ceux qui voudraient résister à la volonté du Titan.

Le premier acte de Kil’jaeden consista à placer les Seigneurs de l'effroi sous son terrible pouvoir. Les Seigneurs de l'effroi devinrent ses agents préférés et sa garde d'élite à travers l'univers. Ils prenaient plaisir à leur travail, qui consistait à trouver des races primitives susceptibles d'être corrompues par leur maître. Le premier des Seigneurs de l'effroi était Tichondrius le Sombre. Tichondrius était un soldat parfait pour Kil’jaeden et accepta de porter la volonté embrasée de Sargeras jusqu'aux confins de l'univers.

Le puissant Archimonde utilisa également ses propres agents. Il fit appel aux maléfiques Seigneurs des abîmes et à leur abject dirigeant, Mannoroth, espérant forger une élite de combat capable de tuer toute vie dans la création.

Sargeras, voyant que ses armées étaient rassemblées et prêtes à suivre ses ordres, lança ses forces tempétueuses dans les immenses étendues du Grand Néant. Il décida de nommer son armée sans cesse plus nombreuse la Légion ardente. On ne sait toujours pas à ce jour combien de mondes ont été consumés et brûlés dans cette croisade impie à travers l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:51

Les Dieux Anciens et l'Agencement d'Azeroth

Ignorant apparemment que Sargeras cherchait à défaire leur gigantesque travail, les Titans continuèrent à se déplacer de monde en monde, mettant en ordre et façonnant chacun d'entre eux comme il leur paraissait convenable. Au cours de leur voyage, ils arrivèrent sur un petit monde que ses habitants appelleraient plus tard Azeroth. Les Titans progressèrent au travers de son paysage chaotique primordial en croisant la route de nombreux êtres élémentaires hostiles. Les élémentaires, qui adoraient les êtres maléfiques et insondables connus sous le nom de Dieux Anciens, firent le voeu de repousser les Titans et de préserver leur monde de leur main métallique.

Le Panthéon, troublé par le penchant des Dieux Anciens pour le mal, envoyèrent leurs forces pour combattre les élémentaires et leurs maîtres noirs. Les armées des dieux anciens étaient menées par les plus puissants des lieutenants élémentaires : Ragnaros le Seigneur du Feu, Therazane le Père de la Pierre, Al'Akir le Seigneur du Vent et Neptulon le Chasseur de Marée. Leur forces chaotiques ravagèrent la face du monde et s'affrontèrent aux Titans colossaux. Bien que les élémentaux détenaient une puissance au-delà de la compréhension des mortels, leurs forces combinées ne pouvaient arrêter les Titans. L'un après l'autre, les seigneurs élémentaires tombèrent, et leurs forces furent dispersées.

Le Panthéon détruisit les citadelles des Dieux Anciens et enchaîna les cinq êtres abjects loin sous la surface de la terre. Sans le pouvoir des Anciens Dieux pour maintenir leurs esprits enragés liés au monde physique, les élémentaires furent banis dans un plan abyssal, où ils s'affronteraient pour l'éternité. Une fois les élémentaires disparus, la nature s'apaisa et le monde devint paisible et harmonieux. Les Titans, s'avisant que la menace avait disparu, se mirent au travail.

Les Titans donnèrent pouvoir à de nombreuses races de les aider à façonner le monde. Pour les aider à drainer les cavernes impénétrables sous la terre, ils créèrent les Nains à partir d'une pierre vivante et magique. Pour les aider à contenir les mers et à séparer la terre de l'océan, ils créèrent d'immenses géants des mers, de tempérament doux. Pendant longtemps, les Titans transformèrent et bâtirent la terre, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un continent parfait. Au centre du continent, les Titans creusèrent un lac d'énergies scintillantes. Ils le nommèrent Puits d'éternité. Il devait devenir une fontaine de vie pour le monde. Ses puissantes énergies devaient nourrir la structure du monde et permettre à la vie de s'épanouir dans l'humus riche de la terre. Peu à peu, plantes, arbres, monstres et créatures diverses commencèrent à peupler le continent primordial. Lorsque le crépuscule tomba sur leur dernier jour de travail, les Titans nommèrent le continent Kalimdor : la “terre de l'éternelle lumière”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:52

La Tâche des Dragons

Contents que le petit monde ait été ordonné et que leur travail soit accompli, les Titans se préparèrent à quitter Azeroth. Mais, avant de partir, ils décidèrent de donner aux plus grandes espèces nouvelles du monde le pouvoir de surveiller Kalimdor contre toute menace possible. A cette époque, il y avait de nombreux groupes de dragons. Cinq de ces troupes dominaient leurs cousins. Ce furent ces cinq groupes que les Titans choisirent pour garder le monde naissant. Les membres les plus important du Panthéon donnèrent une partie de leur pouvoir sur chacun des chefs des groupes. Ces dragons majestueux (dont la liste suit) furent connus à partir de ce moment comme les Grands Aspects.

Aman'Thul, le Père du Panthéon, transmit une partie de son pouvoir cosmique sur le dragon de Bronze Nozdormu. Le Père donna à Nozdormu le pouvoir de garder le temps et de régler les chemins tournoyant du destin. Le stoïque, honorable Nozdormu devint connu comme Celui-qui-est-hors-du-Temps.

Eonar, le maître de toute vie, donna une partie de son pouvoir au leviathan rouge, Alexstrasza. A la suite, Alexstrasza serait connue comme la Lieuse de Vie, et elle travaillerait a sauvegarder toutes les créatures vivantes du monde. Grâce à sa sagesse suprême et à sa compassion sans limite pour toutes les choses vivantes, Alexstrasza fut couronnée comme la Reine des Dragons et reçut la domination sur ceux de sa race.

Eonar bénit également la jeune soeur d'Alexstrasza, le dragon vert et agile Ysera, avec une portion de son influence sur la nature. Ysera tomba dans une transe éternelle, liée au rêve éveillé de la création. Connue comme la Rêveuse, elle garde les terres sauvages du monde depuis son royaume verdoyant, le rêve d'Emeraude.

Norgannon, le Titan gardien de la tradition et maître magicien, fit cadeau au dragon bleu, Malygos, d'une partie de son pouvoir. A partir de ce moment, Malygos serait connu comme le Tisserand des Sorts, gardien de la magie et des arcanes cachées.

Khaz'goroth, le Titan façonneur et forgeur de monde, investit d'une partie de son pouvoir le dragon noir Neltharion. Neltharion, qui devint le Gardien de la Terre, reçut la responsabilité de la terre et des endroits enfouis du monde. Il endossa la force du monde et devient le plus grand soutien d'Alexstrasza.

Ainsi muni de pouvoirs, les Cinq Aspects furent charges de la défense du monde en l'absence des Titans. Avec les dragons préparés à défendre leur création, les Titans quittèrent Azeroth pour toujours. Malheureusement, ce n'était qu'une question de temps avant que Sargeras ne s'aperçoive de l'existence de ce nouveau monde ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:54

Le Nouveau Monde et le Puit d’Eternité

Dix mille ans avant la première guerre entre les Orcs et les Humains, le monde d'Azeroth ne comprenait qu'un seul vaste continent entouré d'immenses océans déchaînés. Cette terre sans fin, nommée Kalimdor, donna naissance à des races et des créatures diverses, qui luttaient toutes pour survivre au milieu des éléments sauvages de ce monde naissant. Au centre de ce sombre continent existait un mystérieux lac d'énergies incandescentes. Ce lac, qui deviendrait un jour le Puits d'éternité, était le véritable coeur de la magie et des puissances naturelles du monde. Tirant ses énergies du Grand Néant par delà du monde, le Puits était comme une fontaine mystique déversant ses énergies puissantes de par le monde pour nourrir la vie dans sa multitude de formes.

Il vint un temps où une tribu primitive d'humanoïdes nocturnes trouva son chemin jusqu'aux bords du fascinant lac enchanté. Ces humanoïdes nomades et sauvages, conduits par les étranges énergies du lac, construisirent des cabanes grossières sur ses berges paisibles. L'étrange tribu fut progressivement affectée par les pouvoirs cosmiques du Puits et y gagna la force, la sagesse et une quasi-immortalité. La tribu adopta le nom de Kaldorei, ce qui signifie “enfants des étoiles” dans sa langue natale. Pour offrir des célébrations à leur société bourgeonnante, les Kaldorei construisirent de grands bâtiments et des temples tout autour du lac.

Les Kaldorei, qui allaient un jour se faire connaître sous le nom d'Elfes de la nuit, adoraient Elune, la Déesse de la lune. Ils pensaient qu'elle dormait dans les profondeurs chatoyantes du Puits pendant la journée. Les premiers prêtres des Elfes de la nuit étudièrent le Puits avec une curiosité inaltérable, cherchant à percer ses secrets et sa puissance cachés. Au fur et à mesure que leur civilisation grandissait, les Elfes de la nuit explorèrent tout Kalimdor et rencontrèrent ses myriades d'habitants. Les seules créatures qui arrêtèrent leur expansion furent les anciens et puissants Dragons. Les grandes bêtes écailleuses vivaient volontiers recluses, mais elles défendaient leurs terres contre toute invasion. Les Elfes de la nuit croyaient que les Dragons étaient les protecteurs du monde et qu'il était préférable de ne pas chercher à leur arracher leurs secrets.

Plus tard, la curiosité des Elfes de la nuit les conduisit à rencontrer et à se lier d'amitié avec de nombreuses entités puissantes, dont Cenarius, un impressionnant demi-dieu des forêts primitives. Cenarius, dont le coeur était grand, s'attacha aux Elfes curieux et passa beaucoup de temps à leur enseigner les secrets du monde naturel. Les tranquilles Kaldorei développèrent une profonde communion d'esprit avec les forêts vivantes de Kalimdor et prirent goût à l'harmonieux équilibre de la nature.

Au fur et à mesure que les siècles infinis s'écoulaient, la civilisation des Elfes de la nuit grandit en taille et en splendeur. Leurs temples, leurs voies et leurs résidences s'étendaient sur toute la surface du continent. Azshara, la belle Reine douée des Elfes de la nuit, construisit un palais immense et admirable sur les rives du Puits pour y abriter ses serviteurs favoris dans des couloirs d'émeraude. Ses serviteurs, qu'elle nommait les Quel’dorei, ou “Bien nés”, lui obéissaient en tout et se pensaient supérieurs à leurs frères des castes inférieures. Bien que la Reine Azshara fut aimée de tout son peuple avec la même ferveur, les Bien nés étaient en secret jalousés et haïs par les masses.

Partageant la curiosité des prêtres pour le Puits d'éternité, Azshara ordonna aux érudits Bien nés de percer ses secrets et de révéler son rôle véritable dans le monde. Les Biens nés s'immergèrent dans le travail et étudièrent le Puits sans relâche. Ils finirent par développer la capacité de manipuler et de contrôler les énergies cosmiques du Puits. Au fur et à mesure que les expériences leur permettaient de progresser, les Bien nés découvrirent qu'ils pouvaient utiliser leurs nouveaux pouvoirs pour créer ou détruire à volonté. Les malheureux Bien nés découvraient la magie et avaient maintenant pour but d'en acquérir la maîtrise. Ils étaient convaincus que la magie était dangereuse si on l'utilisait de façon irresponsable, mais Azshara et ses Bien nés s'abandonnèrent tout de même complètement au plaisir des sorts. Cenarius et de nombreux érudits elfes prévinrent que des catastrophes résulteraient nécessairement de cette manipulation infantile d'une magie volatile.

Mais Azshara et ses serviteurs continuèrent, entêtés, à développer leurs pouvoirs naissants. Alors que leurs pouvoirs grandissaient, Azshara et les Bien nés commencèrent visiblement à changer. La classe supérieure, distante et hautaine, devint de plus en plus cruelle et brutale envers ses frères de race. Un voile sombre noircissait désormais la beauté naguère légendaire d'Azshara. Elle s'isola de ses sujets fidèles et refusa tout contact avec qui que ce soit d'autre que ses prêtres Bien nés, en qui elle avait toute confiance.

Un jeune érudit indépendant du nom de Malfurion Stormrage, qui avait passé le plus clair de sa vie à étudier les effets du Puits, commença à suspecter qu'un pouvoir terrible corrompait les Bien nés et sa Reine tant aimée. Il était incapable de deviner l'horreur à venir mais il savait que la vie des Elfes de la nuit allait changer à jamais …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:55

La Guerre des Anciens (10 000 ans avant Warcraft I)

L'utilisation imprudente de la magie fit déborder des spirales d'énergie hors du Puits d'éternité dans le Grand Néant extérieur. Ces traînées d'énergie envahirent le Néant Distordu et furent ressenties par d'effroyables esprits étrangers. Sargeras, le Grand Ennemi de toute vie, le Ravageur des mondes, huma les puissants effluves d'énergie et fut conduit jusqu'à leur lointain point d'origine. Il espionna le monde primordial d'Azeroth et sentit les énergies sans fin du Puits d'éternité. Sargeras en devint fou de désir. Le grand dieu noir du Vide sans nom décida de détruire ce monde naissant et de s'emparer de ses énergies.

Sargeras rassembla sa vaste armée démoniaque, connue sous le nom de Légion ardente, et se mit en branle vers le monde paisible d'Azeroth. La Légion, qui comptait un million de démons hurlants rassemblés dans les lieux les plus reculés de l'univers, se mit à bouillonner à l'idée de la conquête. Les lieutenants de Sargeras, Archimonde le Profanateur et Mannoroth le Destructeur, préparèrent les serviteurs infernaux à la grande offensive.

La Reine Azshara, subjuguée par la terrible extase de sa magie, succomba à l'indéniable pouvoir de Sargeras et lui offrit le droit d'entrer dans son monde. Même ses serviteurs Bien nés furent entraînés par l'inévitable corruption de la magie et commencèrent à adorer Sargeras comme leur dieu. Pour montrer leur allégeance à la Légion, le Bien nés aidèrent leur reine à ouvrir un grand portail tourbillonnant dans les profondeurs du Puits d'éternité.

Une fois ses préparatifs terminés, Sargeras lança sa dramatique invasion d'Azeroth. Les guerriers démons de la Légion ardente s'engouffrèrent dans le monde à travers le Puits d'éternité et firent le siège des cités assoupies des Elfes. Menée par Archimonde et Mannoroth, la Légion se répandit sur les terres de Kalimdor, ne laissant que cendres et larmes dans son sillage. Les sorciers démoniaques appelèrent à eux les Infernaux qui s'écrasèrent comme des météorites impies sur les colonnes raffinées des temples de Kalimdor. La Garde maudite, composée d'assassins sanguinaires, traversa les champs de Kalimdor en exterminant tout le monde sur son passage. Des meutes de chiens démoniaques et sauvages ravagèrent les campagnes sans la moindre opposition. Les braves guerriers Kaldorei se précipitèrent pour tenter de défendre leur terre natale, mais ils durent rompre, pouce par pouce, devant la furie meurtrière de la Légion.

Le jeune érudit Malfurion Stormrage décida de trouver coûte que coûte de l'aide pour son peuple assiégé. Stormrage, dont le propre frère Illidan pratiquait la magie des Bien nés, était rendu furieux par la corruption grandissante de la classe supérieure. Il persuada Illidan de renoncer à sa dangereuse obsession et il se mit en quête de Cenarius dans le but de rassembler une force de résistance. La belle et jeune prêtresse Tyrande accepta d'accompagner les deux frères au nom d'Elune. Bien que Malfurion et Illidan partageassent un chaste amour pour la noble prêtresse, le coeur de Tyrande appartenait à Furion seul. Illidan fut blessé par l'idylle naissante de son frère avec Tyrande, mais savait que sa souffrance n'était rien en regard de sa dépendance à la magie…

Illidan, qui était devenu captif de la fascination magique, luttait pour conserver le contrôle de lui-même, pour repousser l'envie dévorante qu'il ressentait de goûter de nouveau aux énergies du Puits. Cependant, avec l'aide patiente de Tyrande, il parvint à se contenir et il aida son frère à trouver le demi-dieu Cenarius, qui vivait en reclus. Cenarius, qui vivait au sein des Plaines sacrées du lointain mont Hyjal, accepta d'aider les Elfes de la nuit en retrouvant les anciens Dragons et en sollicitant leur appui. Les Dragons, conduits par le grand Léviathan rouge, Alexstrasza, acceptèrent de se porter d'un vol puissant contre les démons et leurs maîtres infernaux.

Cenarius, appelant tous les esprits des forêts enchantées, rallia une armée d'antiques hommes-arbres et les conduisit à l'attaque de la Légion dans une audacieuse opération au sol. Les alliés des Elfes de la nuit convergèrent vers le temple d'Azshara et vers le Puits d'éternité et la guerre totale commença. Malgré la puissance de leurs nouveaux alliés, Malfurion et ses compagnons réalisèrent que la Légion ne pouvait être vaincue par des combattants conventionnels.

Tandis que la bataille formidable faisait rage autour de la capitale Azshara, la reine naïve et trompée attendait l'arrivée de Sargeras. Le Seigneur de la Légion se préparait à passer par le Puits d'éternité dans le monde ravagé par la guerre. Son ombre immense s'approchait toujours plus du Puits lorsque Azshara rassembla les plus puissants de ses serviteurs Bien nés. En liant leurs pouvoirs magiques dans un seul sort concentré, ils cherchèrent à créer une porte assez vaste pour laisser passer Sargeras.

Comme la bataille ravageaient les champs enflammés de Kalimdor, un évènement terrible se produit. Les détails de ce récit furent perdus au cours des temps, mais il est sur que Neltharion, l'Aspect de la Terre, devint fou lors d'un engagement capital contre la Legion Ardente. Il se consuma en flammes et sa rage l'emporta. Se renommant Deathwing (Aile de Mort), le dragon de feu trahit ses frères et emmena les cinq vols de dragons loin de la bataille.

La trahison soudaine de Deathwing fut si destructrice que les cinq vols de dragons ne s'en remirent jamais vraiment. Blessée et choquée, Alexstrasza et les autres dragons nobles furent obligés d'abandonner leur alliés mortels. Parmi Malfurion et ses compagnons, maintenant dépassés par le nombre, sans espoir, peu survirent a l'assaut suivant des démons.

Malfurion, convaincu que le Puits d'éternité était le cordon ombilical reliant les démons au monde physique, insista pour le détruire. Ses compagnons, sachant que le puit était la source de leur immortalité et de leurs pouvoirs, furent horrifies par cette idée même. Cependant Tyrande devina la sagesse de la théorie de Malfurion, et elle convainquit Cenarius et leurs camarades de courir sur le temple d'Azshara et de trouver un moyen de fermer le puit pour de bon.


Dernière édition par le Mer 2 Nov - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:57

La Fracture du Monde

Sachant que la destruction du Puits l'empêcherait d'utiliser de nouveau la magie, Illidan abandonna le groupe sans scrupule et courut prévenir les Bien nés du plan tramé par Malfurion. Rendu fou par sa dépendance à la magie et par l'amour réciproque de Tyrande et de son frère, Illidan ne ressentit aucun remord à trahir Malfurion et à se ranger du côté d'Azshara et des siens. Qui plus est, Illidan fit le vœu de défendre le Puits par tous les moyens possibles.

Le coeur brisé par le départ de son frère, Malfurion conduisit ses compagnons au coeur du temple d'Azshara. Pourtant, en faisant irruption dans la salle du trône, ils découvrirent que les Bien nés achevaient leur ultime incantation noire. Le sort commun créa un tempétueux vortex de puissance instable dans les profondeurs agitées du Puits. L'ombre menaçante de Sargeras montait vers la surface lorsque Malfurion et ses alliés se ruèrent à l'assaut.

Azshara, avertie par Illidan, était préparée à les recevoir. Presque tous les compagnons de Malfurion tombèrent sous les attaques magiques de la Reine. Tyrande, qui tentait d'attaquer Azshara par derrière, fut interceptée par les gardes Bien nés de la Reine. Elle parvint à les vaincre, mais fut grièvement blessée. En voyant succomber l'amour de sa vie, Malfurion fut pris d'une rage violente et résolut d'éliminer Azshara.

Les combats faisaient rage dans et hors du temple lorsque Illidan jaillit des ombres qui bordaient le grand Puits. Exhibant des fioles spécialement conçues, Illidan s'agenouilla et les emplit avec l'eau du Puits. Convaincu que les démons allaient mettre fin à la civilisation des Elfes de la nuit, il voulait voler l'eau sacrée et en garder les énergies pour lui seul.

La bataille qui suivit entre Malfurion et Azshara bouleversa le sort délicat des Bien nés et le plongea dans un formidable chaos. Le vortex instable dans les profondeurs du Puits explosa et initia une chaîne d'évènements catastrophiques qui allait changer le monde à jamais. La gigantesque explosion ébranla le temple jusque dans ses fondations et bouleversa le monde dans de titanesques ondes sismiques. Tandis que l'horrible bataille entre la Légion et les alliés des Elfes se poursuivait dans la capitale en ruines et dans ses environs, le Puits d'éternité s'effondra sur lui-même.

L'explosion gigantesque qui s'ensuivit ravagea les terres et masqua les cieux...

Tandis que le monde tremblait, ravagé par l'implosion du Puits, les mers se précipitèrent pour combler les crevasses creusées dans les terres. Presque quatre-vingt pour cent des terres de Kalimdor avaient été fissurées, créant des continents séparés entourés par de nouvelles mers furieuses. Au centre d'une nouvelle mer, où le Puits s'était naguère tenu, une tempête d'énergies chaotiques faisait rage. Ce terrible phénomène, connu sous le nom de Maelström, était destiné à durer éternellement dans un tourbillon furieux. Il allait devenir un rappel permanent de la terrible catastrophe qui avait mis fin à l'âge d'or…
D'une manière ou d'une autre, contre toute attente, la Reine Azshara et ses Hauts Nés parvinrent à survivre à la catastrophe. Torturés et déformés par les pouvoirs qu'ils avaient libérés, Azshara et ses suivants furent entraînés sous les flots par l'implosion du puits. Transformés par la magie, ils prirent une nouvelle forme et devinrent les Nagas, reptiliens et pleins de haine. Azshara elle-même libérant sa rage et sa haine devint une monstruosité massive, son apparence reflétant la malice qu'elle avait toujours cachée en son sein.

Là, au coeur du Maelstrom, les Nagas construisirent une nouvelle cité, Nazjatar, depuis laquelle ils travaillèrent a retrouver leur ancienne puissance. Il se passerait 10000 ans avant que les Nagas révèlent leur existence au monde de la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:57

Le Mont Hyjal et le Don d'Illidan

Les quelques Elfes de la nuit qui survécurent à l'horrible explosion se groupèrent sur des canots grossiers et se dirigèrent laborieusement vers le seul continent à portée de vision. Grâce à la protection d'Elune, Malfurion, Tyrande et Cenarius avaient survécu à la Grande Fracture. Les héros épuisés acceptèrent de conduire leurs compagnons survivants et de fonder une nouvelle demeure pour leur peuple. Tandis qu'ils progressaient en silence, ils observèrent le naufrage de leur monde et réalisèrent que leurs passions avaient conduit à cette immense destruction tout autour d'eux. Sargeras et sa Légion avaient été chassés du monde par la destruction du Puits, mais Malfurion et ses compagnons ne pouvaient que pleurer sur le terrible coût de leur victoire.

Pourtant, il restait de nombreux Bien nés parmi les survivants qui gagnèrent les rives de la nouvelle terre. Malfurion n'avait pas confiance dans les intentions des Bien nés, mais il était rassuré par leur incapacité à causer du tort sans les énergies du Puits.

En prenant pied sur les rivages de la nouvelle terre, le peuple fatigué des Elfes de la nuit découvrit que la montagne sainte, Hyjal, était toujours debout. Cherchant un nouveau foyer où s'établir, Malfurion et les Elfes de la nuit gravirent les pentes du mont Hyjal et atteignirent ses sommets venteux. En descendant dans la vallée boisée protégée par les remparts montagneux, ils trouvèrent un petit lac paisible. A leur grande horreur, ils découvrirent que les eaux du lac étaient gorgées de magie.

Illidan, qui avait également survécu à la catastrophe, avait atteint le sommet du mont Hyjal bien avant Malfurion et les Elfes de la nuit. Dans son désir dément de maintenir le flux de la magie dans le monde, Illidan avait versé le contenu de ses fioles, pleines des eaux précieuses du Puits d'éternité, dans le lac de la montagne. Les puissantes énergies enchantées se répandirent rapidement, créant une sorte de nouveau Puits d'éternité. Illidan, fou de joie, pensait que ce nouveau puits serait un don pour les générations à venir. Il fut choqué de la réaction négative de Malfurion. Ce dernier expliqua à son frère que la magie était intrinsèquement chaotique et que son utilisation conduirait inéluctablement à l'extension de la corruption et de la guerre. Pourtant, Illidan refusa de renoncer à ses pouvoirs magiques.

Sachant pertinemment où les plans déloyaux d'Illidan pouvaient mener, Malfurion décida d'en finir une fois pour toutes avec ce frère assoiffé de pouvoir. Avec l'aide de Cenarius, Malfurion enferma Illidan dans une vaste chambre souterraine où il devait rester enchaîné, privé de sa puissance, jusqu'à la fin des temps. Pour s'assurer que son frère reste prisonnier, Malfurion confia à la jeune Gardienne Maiev Shadowsong, la charge d'être la geôlière personnelle d'Illidan.

Craignant que la destruction du nouveau Puits ne déclenche une catastrophe plus terrible encore, les Elfes de la nuit décidèrent de le laisser perdurer. Mais Malfurion déclara que jamais plus les arts de la magie ne devaient être pratiqués. Sous la surveillance attentive de Cenarius, les Elfes commencèrent à étudier les arts anciens des druides qui leur permettraient de panser les plaies de la terre ravagée et de faire renaître leurs chères forêts au pied du mont Hyjal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:58

L'Arbre Monde et le Rêve d'Emeraude (9000 ans avant Warcraft I)

Pendant des années, les Elfes de la nuit travaillèrent sans relâche à reconstruire leurs anciennes terres. Abandonnant à la poussée de la nature leurs temples détruits et leurs routes ruinées, ils construisirent de nouvelles demeures parmi les arbres verdoyants et les collines ombragées au pied du mont Hyjal. Les Dragons qui avaient survécu à la Grande Fracture finirent par émerger de leurs tanières cachées.

Alexstrasza la rouge, Ysera la verte et Nozdormu le Dragon de bronze descendirent sur les terres druidiques et observèrent le fruit du travail des Elfes de la nuit. Malfurion, qui était devenu un archi-druide aux pouvoirs étendus, accueillit les puissants Dragons et leur parla de la création du nouveau Puits d'éternité. Les grands Dragons furent alarmés par ces mauvaises nouvelles et en vinrent à penser que si le Puits restait actif, la Légion était susceptible de revenir un jour et de prendre à nouveau le monde d'assaut.

Alexstrasza, la Donneuse de vie, planta un gland enchanté au coeur du Puits d'éternité. Le gland, nourri par les puissantes eaux magiques, se développa en un arbre gigantesque. Les racines de l'arbre émergèrent des eaux du Puits et son faîte verdoyant sembla atteindre la voûte des cieux. L'arbre immense devait devenir un symbole éternel de l'alliance des Elfes de la nuit avec la nature, et ses énergies fécondes allaient se répandre pour guérir peu à peu le reste du monde. Les Elfes de la nuit nommèrent leur Arbre monde Nordrassil, ce qui signifie “couronne des cieux” dans leur langue originale.

Nozdormu, l'Eternel, enchanta l'Arbre monde pour s'assurer qu'aussi longtemps que l'arbre perdurerait les Elfes de la nuit ne vieilliraient pas et ne seraient point victimes de la maladie.

Ysera, la Rêveuse, enchanta l'Arbre monde à son tour pour le relier à son propre monde, une dimension éthérée connue sous le nom de Rêve d'émeraude. Le Rêve d'émeraude, un vaste monde spirituel sans cesse mouvant, existait hors des frontières du monde physique. Depuis le Rêve, Ysera régulait le flux et le reflux de la nature et l'évolution du monde lui même. Les druides des Elfes de la nuit, y compris Malfurion, furent reliés au Rêve à travers l'Arbre monde. Partie intégrante du pacte mystique, les druides acceptèrent de dormir pendant des siècles de façon à ce que leur esprit puisse explorer les chemins infinis du monde onirique d'Ysera. Les druides n'étaient pas enthousiastes à l'idée de perdre tant d'années de leur vie en hibernation, mais ils acceptèrent avec altruisme de remplir leur part du marché avec Ysera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 14:59

L’Exil des Hauts Elfes (7300 ans avant Warcraft I)

Au fur et à mesure que les siècles s'écoulaient, la nouvelle société des Elfes de la nuit devint forte et s'étendit à travers les forêts désormais connues sous le nom d'Ashenvale. Bien des créatures et des espèces qui abondaient avant la Grande Fracture, comme les Furbolgs et les Quilboars, réapparurent et se multiplièrent. Sous la conduite bienveillante des druides, les Elfes de la nuit connurent une période sans précédent de paix et de tranquillité.

Cependant, de nombreux survivants parmi les anciens Bien nés ne trouvaient pas le repos. Comme Illidan auparavant, ils souffraient du manque occasionné par la perte de leur magie. Ils furent tentés, une fois encore, d'utiliser les énergies du Puits d'éternité et de renouer avec leurs pratiques magiques. Dath’Remar, le chef impudent et brusque des Bien nés, commença à moquer publiquement les druides. Il les traitait de lâches parce qu'ils refusaient d'utiliser la magie qui leur appartenait de droit. Malfurion et les druides repoussèrent les arguments de Dath’Remar et prévinrent les Bien nés que tout usage de la magie serait puni de mort. Dans leur insolence, Dath’Remar et ses compagnons lâchèrent une terrible tempête magique sur Ashenvale dans une tentative désespérée pour convaincre les druides d'abroger la loi.

Les druides, incapables de se résoudre à tuer tant des leurs, décidèrent d'ostraciser les Bien nés. Dath’Remar et ses compagnons, contents d'être enfin débarrassés de leurs cousins conservateurs, embarquèrent dans des navires spécialement conçus et prirent les mers. Personne ne savait ce qui les attendait de l'autre côté du furieux Maelström, mais ils avaient hâte d'établir leur propre foyer où ils pourraient pratiquer impunément leur chère magie. Les Bien nés, ou ‘Quel’dorei’ selon l'appellation ancienne d'Azshara, finirent par aborder sur une terre à l'est que les hommes appelleraient un jour Lordaeron. Ils décidèrent de construire leur propre royaume magique, Quel’Thalas, et rejetèrent l'adoration de la lune et la vie nocturne qui avaient jusque là soudé les Elfes. On ne les connut plus désormais que sous le nom de “Hauts Elfes”.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Ancalhimë
Ombre d'Hyjal.


Nombre de messages : 255
Race : Elfe de la Nuit.
Classe : Assassin/Voleur
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Mer 2 Nov - 15:00

Les Sentinelles et la Longue Veille

Après le départ de leurs cousins, les Elfes de la nuit se consacrèrent de nouveau à la défense de leur terre enchantée. Les druides, sentant approcher de nouveau l'heure de l'hibernation, se préparèrent à dormir en laissant derrière eux leurs familles et leurs proches. Tyrande, qui était devenue Grande Prêtresse d'Elune, demanda à son amour de toujours, Malfurion, de ne pas la quitter pour le Rêve d'émeraude d'Ysera. Mais Malfurion, lié par pacte d'honneur à entrer dans le monde onirique, dit adieu à la Prêtresse et jura qu'ils ne seraient jamais séparés aussi longtemps qu'ils resteraient fidèles à leur amour.

Tyrande, laissée seule pour protéger Kalimdor contre les dangers du nouveau monde, assembla une puissante force de combat parmi ses soeurs elfes de la nuit. Ces guerrières sans peur et bien entraînées se dévouèrent à la défense de Kalimdor et prirent le nom de Sentinelles. Bien que préférant patrouiller seules dans les forêts d'Ashenvale, elles avaient beaucoup d'alliés sur lesquels compter en cas d'urgence.

Le demi-dieu Cenarius resta aux alentours du mont Hyjal. Ses fils, connus sous le nom de Gardiens du bosquet, continuaient à surveiller les terres des Elfes de la nuit et aidèrent souvent les Sentinelles à maintenir la paix sur la contrée. Même les filles timides de Cenarius, les Dryades, furent de plus en plus souvent visibles.

Bien qu'occupée par la garde d'Ashenvale, Tyrande souffrait tout de même de l'absence de Malfurion à ses côtés. Tandis que les siècles interminables du sommeil des druides passaient, elle commença à redouter de plus en plus une nouvelle invasion démoniaque. Elle ne pouvait se débarrasser de la sensation que la Légion ardente était peut-être toujours proche, au-delà du Grand Néant céleste, attendant l'heure de leur revanche sur les Elfes de la nuit et le monde d'Azeroth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre I : Les mythes   Aujourd'hui à 16:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre I : Les mythes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Internat des Orphelins de Hyjal :: les Orphelins de Hyjal :: L'histoire-
Sauter vers: